Indochine - Lot-et-Garonne, si loin, si proches

C'est un bout de terre au nom improbable de CAFI qui n'évoque rien d'autre qu'un acronyme administratif. Ce Centre d'Accueil des Réfugiés d'Indochine est l'une des terres d'accueil que la France a réservé aux "français d'Indochine" arrivés par bateaux en 1956. Une caserne de fortune, destinée à la construction d'une poudrerie avant-guerre, qui avait vu passer avant eux les Républicains espagnols. Une zone sous contrôle militaire pour un accueil temporaire qui a duré au point d'enraciner les plus faibles, les plus vieux, les plus fragiles. Un lieu aux mille visages, ceux des femmes et des hommes qui ont apporté ici les graines d'Asie et les enfants de France nés à l'autre bout du monde et devenus lot-et-garonnais.

 

Pour commander ce numéro cliquez ici.

 

Pour écouter le témoignage d'un des fils du CAFI, Matthieu SAMEL, cliquez ici.

 

En savoir plus: le dossier documentaire de notre exposition  "Jeter l'ancre entre Lot et Garonne".

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

EXPO JETER L'ANCRE entre Lot et Garonne

Une production Ancrage