mardi 6 juillet 2021

Suite au jugement de février dernier, les habitants du Kabako sont expulsables depuis ce lundi 5 juillet. Et nous savons désormais que le Conseil Départemental de la Gironde a demandé le recours à la force publique. Ainsi cette expulsion devrait avoir lieu cette semaine. Pour le moment aucune solution de relogement n’a été proposée aux 22 mineurs en recours occupant actuellement ce bâtiment du 63 rue Camille Godard à Bordeaux !

A peine une semaine après sa réélection en tant que Président du Conseil Départemental, la première action de Jean-Luc Gleyze sera donc de jeter à la rue au moins 22 mineurs en exil.

Comble du cynisme et de l’inhumanité, plusieurs mineurs en recours auprès du juge des enfants qui étaient jusqu’alors hébergés, à titre exceptionnel, dans des structures dépendant de la protection de l’enfance vont être mis à la rue par le Département ce mardi 6 juillet. Ils n’auront donc d’autre solution que de trouver refuge temporairement au Kabako. Combien seront-ils alors mercredi, jeudi ou vendredi lorsque les forces de l’ordre viendront expulser ?

Le Département de la Gironde qui est à la fois propriétaire du bâtiment et responsable de la protection de l’enfance doit proposer immédiatement une solution de logement pérenne pour l’ensemble des habitants du Kabako. Ces derniers sont mineurs, et à ce titre devraient être protégés par ceux-là même qui les maltraitent et leur font subir des violences psychologiques supplémentaires après un parcours déjà traumatisant.

Au-delà du cas des jeunes habitants actuels du Kabako, le Département de la Gironde doit s’engager à protéger l’ensemble des mineurs en exil, du début à la fin de leur procédure.

Lors de son discours d’investiture Jean-Luc Gleyze se targuait d’avoir « bouté l’extrême droite hors de l’hémicycle » du Conseil Départemental. Il serait temps aussi d’en finir avec les politiques racistes !

Un toit, des droits pour toutes et tous ! Restons mobilisé.e.s 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *