DOSSIER

L’accueil des étrangers en Lot-et-Garonne

Ce dossier s’inscrit dans une série visant à présenter l’évolution des modalités d’accueil des

étrangers en Lot-et-Garonne depuis la Révolution française, où leur contrôle constitue une attribution du bureau de la Police civile et militaire de la préfecture, avant de former un service à part entière vers 1925, jusqu’à aujourd’hui.

Le fichier informatique des étrangers entre les mains du ministère de l’Immigration

Le fichier électronique AGDREF (application de gestion des dossiers de ressortissants étrangers en France) existe depuis le premier trimestre 1991 et sa gestion, assurée par le ministère de l’Intérieur

au début, est aujourd’hui entre les mains du ministère de l’Immigration.

Au nom de la loi

En ce début de XXIème siècle, pas moins de cinq textes de loi ont été promulgués entre 2003 et 2011 sur les étrangers et l’immigration

L’ACCUEIL DE L’ETRANGER PRATIQUE PAR DES ASSOCIATIONS

Du sang neuf à la CIMADE

Aujourd’hui, la Cimade en Lot-et-Garonne, c’est dix personnes qui, à côté de leurs activités professionnelles propres agissent bénévolement pour l’information des étrangers sur leurs droits et l’aide à la constitution de dossier

NATURALISATION

Bienvenus aux nouveaux Français

Ils étaient Algériens, Marocains, Portugais, Camerounais, Sénégalais, Moldaves, Ethiopiens, Ukrainiens, Syriens. Ils sont devenus Français

D’UKRAINE EN AQUITAINE

Alla et Volodia Romanenko : « Oublier Tchernobyl »

A Kiev, capitale de l’Ukraine, Alla et Volodia pouvaient espérer couler des jours paisibles. Lorsque survint ce jour terrible du 26 avril 1986

SERGE CARVALHO FERRONNIER D’ART

Portugais et meilleur ouvrier de France

« Se mesurer aux autres quand on est tout petit et que l’on est émigré dans un pays où il faut se construire et trouver sa place, est la meilleure des intégrations qui soit. Car, au départ, on a plus de chemin à parcourir » affirme le meilleur ouvrier portugais de France

BRETONS ALLEMANDS, DESTINS CROISES

Le laboureur et l’architecte

Le Breton Pierre Le Foll labourait les terres des aristocrates en Ile-de- France quand Kurt Noher tirait des plans à Berlin sa ville natale. Leurs routes se sont croisées le 9 octobre 1942 à Saint Etienne-de-Fougères (Lot-et-Garonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.