Guilhem Monédiaire, doctorant en Histoire du droit, Faculté de droit et des sciences économiques, Université de Limoges.  

Objet de sa thèse : « Appropriations et déplacements de biens culturels meubles durant les périodes coloniale et postcoloniale françaises – Analyse comparée des colonies africaines et de l’Indochine française » (sous la direction de Monsieur le Professeur Xavier Perrot)

Il participe ici aux journées d’étude des jeunes chercheurs, et proposait une conférence sur le thème, le patrimoine culturel africain déplacé en France : à provenance douteuse, destination certaine ?

Il nous a semblé intéressant de la proposer ici en complément et en regard du travail universitaire publié sur ce même blog le 5 mars à propos de la décolonisation des musées et la restitution des œuvres d’art africaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *