L’Araucanie et  la Patagonie n’ont pas grand-chose à voir avec le Périgord, c’est pourtant à Chourgnac d’Ans, à  l’est du département de la Dordogne qu’est né, en mai 1825, Antoine de Tounens ,  le roi d’Araucanie et de Patagonie.

Fils de paysan, devenu avoué à Périgueux, Antoine de Tounens, (auto)proclamé  roi des Mapuches, ces amérindiens de l’extrême sud du Chili tentant de survivre sur un territoire que se disputent chiliens et argentins. Antoine de Tounens tentera en vain de leur rendre leur indépendance. Une  épopée tragi-comique qui enverra le roi  dans les prisons chiliennes avant d’être expulsé vers la France où il échouera à mobiliser l’Empire afin de créer là-bas une « colonie ». Il tentera en vain et  à plusieurs reprises de « récupérer » son  royaume. Ruiné et abandonné de tous, il mourra dans son village natal à 53 ans. Une fondation du Royaume d’Araucanie et de Patagonie entretient sa mémoire, la Maison Royale d’Araucanie attire régulièrement des  prétendants au trône.

                      Bandes dessinées, livres, films, pièce de théâtre

L’histoire de de Tounens inspire les artistes et on comprend bien pourquoi. Dernier en date le tome 1 d’une bande dessinée signé Christophe Dabitch (au scénario) et de Nicolas Dumontheuil (au dessin)  intitulée Le Roi des Mapuches. Tome 1 La traversée des vastes pampas, chez Futuropolis. Les deux artistes ont passé plusieurs semaines au Chili sur les traces de  Tounens pour enrichir leur travail, ce  tome, premier sera suivi au moins d’un autre…à suivre.      

Une somme : deux fois 700 pages intitulée Le rêve du sorcier de Jean-François Gareyte publiée en  2016 puis en 2018 aux éditions périgourdines La Lauze, un énorme travail de référence nourri d’un vrai travail d’archiviste autant au Chili qu’en Argentine et en France. Il est aussi comme son héros parti à la rencontre des Mapuches. Jean-François Gareyte prend la défense du roi périgourdin, persuadé de sa réelle volonté de défendre ses indiens.

En 1981 c’est Jean Raspail qui publiait « Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie » un ouvrage à succès, il reçut le grand prix de l’académie française,  qui a beaucoup fait pour populariser l’histoire du roi Antoine.

Des films existent également sur ce sujet, au théâtre, c’est Guy Suire qui a crée à l’Onyx de Bordeaux un « roi de Patagonie » d’anthologie.  

Jean-François Meekel 

Nous vous proposerons tout un dossier sur le sujet dans la revue de juillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *