Jeudi 24 mars, 30 personnes, dont quatre mineurs non accompagnés, ont été mises en sécurité à bord de l’Ocean Viking. Leur fragile bateau pneumatique, en détresse dans une mer agitée, avait été repéré à la jumelle depuis le pont du navire.

Vendredi après-midi, le temps s’est encore détérioré en Méditerranée centrale, avec des vagues dépassant les trois mètres. C’est dans ces conditions extrêmes que nos équipes ont porté secours à 128 personnes, dont 61 mineur.e.s, pendant plus de cinq heures.

À la fin de cette opération critique, deux corps sans vie ont été trouvés au fond de l’embarcation. Malheureusement, la détérioration des conditions météo et la dangerosité des conditions de navigation ont permis à nos équipes de ne récupérer qu’une seule des victimes.

Une fois de plus, nous sommes les témoins directs du drame mortel qui se déroule à nos portes.

Après un week-end à attendre sur une mer agitée, et l’évacuation médicale par hélicoptère dimanche matin d’une femme enceinte au terme de sa grossesse, les 158 personnes rescapées ont toutes posé le pied sur la terre ferme. Elles ont pu débarquer lundi et mardi dans le port d’Augusta, en Sicile, où le corps de la victime a également été débarqué.

Cette nouvelle mission dramatique illustre, une fois de plus, l’absolue nécessité de notre présence en mer : notre devoir est d’être là pour secourir les vies en danger, mais aussi de témoigner pour celles et ceux qui ne survivent pas à cette traversée.

SOUTENIR SOS MÉDITERRANÉE : contacter par e-mail : donation@sosmediterranee.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *