Cette semaine dans Affinités culturelles, nos deux invités racontent le parcours de leur famille sur trois générations, en ce temps où les Italiens n’étaient pas les bienvenus en France : Alain Ughetto et Baru, leurs histoires partagées, leurs affinités.

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/affinites-culturelles/macaronis-ritals-pipis-les-immigres-italiens-dans-la-france-de-la-fin-du-xixeme-siecle-3803814?at_medium=newsletter&at_campaign=culture_quoti_edito&at_chaine=france_culture&at_date=2023-01-23&at_position=9

  • Baru Auteur de bande-dessinée
  • Alain Ughetto Réalisateur
  • Frédéric Michel Rédacteur en chef du site internet Avoir Alire

“Interdit aux chiens et aux Italiens” est l’inscription sur une pancarte accrochée à l’entrée d’un café, dans la France du début du XXe siècle. Les immigrés italiens subissent alors une xénophobie assumée, affublés de noms en tout genre : “macaronis”, “ritals”, “pipis”… Il faut attendre le roman autobiographique de François Cavanna, Les Ritals, en 1978 pour que cette injure trouve ses lettres de noblesse.

Planche de la bande-dessinée de Baru "Bella Ciao", tome 3, Futuropolis.
Planche de la bande-dessinée de Baru “Bella Ciao”, tome 3, Futuropolis. – Crédits Baru / Futuropolis

C’est cette histoire que le réalisateur Alain Ughetto, dont le film d’animation Interdit aux chiens et aux Italiens sort le 25 janvier, et Baru, qui publie le troisième et dernier tome de sa série de bandes dessinées Bella Ciao chez Futuropolis, ont décidé de raconter. Ils mélangent leur histoire personnelle et la fiction, qui comble les vides laissés par l’Histoire, pour faire “son devoir de mémoire” selon Alain Ughetto, et “toucher à l’universel” pour Baru. Car l’histoire de l’immigration italienne en France est dans la droite ligne de toutes les immigrations de masse, avec son lot de racisme et d’assimilation forcée.

Enfin, dans le cadre du partenariat avec le magazine A voir à lire, Frédéric Michel nous donne ses pronostics sur la 50ème édition du festival de la bande-dessinée d’Angoulême, qui se tiendra du 26 au 29 janvier 2023 : les expositions à voir, les prix attribués et les grands moments à ne pas rater.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.