publié le 23/11/2021 | par Jean-Paul Mari

Le 12 décembre prochain, la Nouvelle Calédonie votera pour ou contre l’indépendance.
C’est l’aboutissement d’un long processus commencé en 1984 avec les émeutes du mouvement Kanak pour l’indépendance. 
Au cœur du Pacifique Sud et à 16740 km de Paris, cette bande de terre de 400 km de long, française depuis 1860, proche de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, riche en nickel et qui dispose d’un immense territoire maritime et de ressources est convoitée par de grandes puissances comme la Chine.

Aujourd’hui, après la prise d’otage d’Ouvéa en mai 1988, où  des gendarmes avaient été pris en otages dans une grotte. Le 5 mai, un assaut est lancé. L’opération Victor ensanglante l’île : dix neuf militants indépendantistes sont tués et deux militaires.

Commence alors le temps des questions…qui resteront sans réponse. Face à la thèse officielle d’une « action  isolée ».

Lire le reportage réalisé en 1988.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *