par

Aié Alimi

Après les attentats du 7 octobre en Israël puis la reprise de la guerre à Gaza, le traumatisme est grand et pourrait faire obstacle à l’idée même d’une paix possible au Proche-Orient. Pourtant, ces événements ont aussi démontré qu’il ne pourrait y avoir de solution au conflit israélo-palestinien que politique, dans le respect du droit de chaque peuple à disposer d’un État. Quels seraient aujourd’hui les enjeux et les acteurs de nouvelles négociations de paix au Proche-Orient ?

Cette rencontre, animée par Anne-Lorraine Bujon, directrice de la rédaction d’Esprit, a été enregistrée le lundi 29 janvier 2024 dans le cadre du cycle de débats Le monde sur le fil, en partenariat avec La Bpi – Centre Pompidou.


http://xk3vp.mjt.lu/lnk/AVwAADY6icsAAAAkjAAAAFlAQnkAAAAA_ggAApgiABWN7ABlxooB4HD7wCBCTySNu5Hx67pGtwAVT40/3/FFGwm4ihxLmanhpPtbjluw/aHR0cHM6Ly9lc3ByaXQucHJlc3NlLmZyL3ZpZGVvL3BldXQtb24tcmVsYW5jZXItdW4tcHJvY2Vzc3VzLWRlLXBhaXgtYXUtcHJvY2hlLW9yaWVudC00NTEwMA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.