Alexandre Tano Kan Koffi

Nanny était une femme noire et une dirigeante des Marrons au début du 18ème siècle. Les Marrons et les colons britanniques la connaissaient comme une chef militaire remarquable devenue, de son vivant et après, un symbole d’unité et de force pour son peuple en temps de crise.

Elle était particulièrement importante pour eux lors de la lutte acharnée contre les Britanniques lors de la Première guerre de Marrons de 1720 à 1739. Bien qu’elle soit immortalisée par des chansons et des légendes, certains faits sur Nanny (ou “Granny Nanny”, comme elle était affectueusement ) ont également été documentés.

Les légendes et les documents la décrivent comme ayant des qualités de leadership exceptionnelles. C’était une petite femme nerveuse aux yeux perçants. Son influence sur les Marrons était si forte qu’elle semblait surnaturelle et liée à ses pouvoirs d’obeah (une sorte de sorcellerie pratiquée surtout dans les Caraïbes). Elle était particulièrement habile à organiser la guérilla menée par les Marrons de l’Est pour éloigner les troupes britanniques qui tentaient de pénétrer dans les montagnes pour les dominer.

Son habileté à planifier la guérilla a semé la confusion parmi les Britanniques et leurs récits de combats reflètent la surprise et la peur que les pièges des Marrons ont causées parmi eux.

En plus d’inspirer son peuple sur le plan militaire, Nanny était aussi une sorte de chef ou femme sage du village, qui transmettait des légendes et encourageait le maintien des coutumes, de la musique et des chants pour reinstaurer parmi  en eux la confiance et la fierté.

Son esprit de liberté était si grand qu’en 1739, lorsque Quao signa le deuxième traité (le premier fut signé par Cudjoe pour les Maroons Leeward quelques mois plus tôt) avec les Britanniques, il était rapporté que Nanny était très en colère et en désaccord avec le principe de paix avec les Britanniques. Poue elle, c’était une autre forme d’asservissement.

Il existe de nombreuses légendes sur la Nanny chez les Marrons. Certains prétendent même qu’il y avait plusieurs femmes qui dirigeaient les Marrons au cours de cette période de l’histoire. Mais toutes les légendes et tous les documents font référence à Nanny de la Première Guerre Marron, comme la plus remarquable de toutes, conduisant son peuple avec courage et l’encourageant à lutter pour maintenir cet esprit de liberté et cette vie d’indépendance, qui était leur héritage légitime.

Le 31 mars 1982, l’Ordre du héros national a été conféré à  Nanny des Marrons  par le gouvernement de la Jamaique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *