JAIME OLIVES, COMBATTANT SOUS « X »

Chassé de sa Catalogne natale par la dictature franquiste, Jaime Olives est arrivé en Lot et Garonne en Février 1939. Seul et à l’âge de 17 ans.
Artisan du journal clandestin « Reconquista », il s’est engagé dans la résistance française au sein du bataillon « Arthur ». Avec l’accord de l’état-major du bataillon, il a créé avec son ami « Marta », de son vrai nom Matéo Blasquez, le premier groupe composé exclusivement de combattants Républicains Espagnols.
Jaime Olives vit aujourd’hui à Monclar (Lot et Garonne).

HERBERG WEISSBERG, LE NAUFRAGÉ DE LA BALTIQUE

Originaire de Prusse Orientale, Herbert Weissberg né à Elbing, a été enrôlé de force dans l’armée allemande. Le bâtiment où il était affecté au service radio a été torpillé par un bateau russe, dans la région de Gdansk, près des cotes que le naufragé a pu rejoindre à la nage.
Dans une Allemagne en pleine débâcle, Herbert Weissberg, prisonnier des français s’est engagé dans la Légion au Viêt-Nam. A la chute de l’empire, il a été rapatrié avec sa famille en France au camp des réfugiés de Bias.
Bias en Lot et Garonne., pays d’espoir pour les neuf enfants de la famille qui poursuivront de brillantes études. Pays de douleur aussi où Herbert Weissberg perdra prématurément son épouse, Agnès Le The Tring quatre ans après l’arrivée de la famille en France en juin 1956.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *