Par La rédaction Publié le : 12/01/2022

Des centaines de migrants survivent dans des conditions dramatiques en Bosnie dans l’attente d’entrer sur le sol européen (archives). Crédit : Reuters

Un fabriquant de chaussures des Pouilles, dans le sud de l’Italie, a décidé de donner 2 500 paires aux migrants bloqués en Bosnie et en Serbie. Des centaines d’exilés survivent en plein hiver dans des abris de fortune aux frontières de la Croatie et la Hongrie dans l’attente de pouvoir entrer dans l’Union européenne.

C’est une belle histoire qui nous vient du sud de l’Italie. Le propriétaire d’une usine de chaussures de Barletta, petite ville des Pouilles, a contacté le média italien local Barlettaviva pour faire un don de 2 500 paires aux migrants dans les Balkans.

L’idée lui est venue après avoir lu un article dans le journal sur la situation des exilés coincés aux frontières de l’Union européenne. Pour des raisons de sécurité, la presse a préféré ne pas dévoiler le nom de ce généreux donateur.

Des centaines de personnes vivent dans des conditions dramatiques en Bosnie et en Serbie, dans l’attente de fouler le sol européen. Ils squattent des immeubles abandonnés alors que la nuit le thermomètre affiche des températures négatives.

Des chaussures neuves seront les bienvenues pour ces migrants, qui pour la plupart ont essayé à plusieurs reprises d’entrer en Croatie ou en Hongrie. Ils sont presque toujours refoulés par les autorités et forcés de faire chemin inverse. Fari, un Pakistanais rencontré en décembre par InfoMigrants à Bihac, petite ville frontalière du nord de la Bosnie, expliquait avoir tenté 16 fois le passage vers la Croatie voisine

Refoulements violents

Les exilés sont aussi victimes de violences de la part des policiers. InfoMigrants a recueilli de nombreux témoignages de mauvais traitements infligés aux étrangers dans la région. Une enquête de plusieurs médias européens menée entre mai et septembre 2021 a documenté les refoulements violents dans la zone.

Dans une des vidéos tournées à la frontière entre la Bosnie et la Croatie entre mai et octobre 2021, on peut voir un homme masqué vêtu d’un uniforme – vraisemblablement des policiers croates d’élites – asséner de violents coups de matraque à des migrants qui passent en courant à côté de lui. De retour du côté bosniaque, une des victimes montrent ses blessures à un des journalistes qui a filmé la scène : il est couvert d’hématomes et de plaies.

Les chaussures italiennes devraient être acheminées dans les Balkans fin janvier. Le média Barlettaviva est à la recherche de fonds pour financer le voyage, notamment les camionnettes qui transporteront les chaussures, mais aussi du désinfectant, des produits d’hygiène et des réchauds de camping pour permettre aux exilés de se protéger du froid glacial.

Selon le journal, ce don de 2 500 chaussures est le plus important jamais réalisé par une entreprise italienne à destination des migrants. “Merci pour ces personnes – femmes, enfants, personnes âgées, hommes seuls – qui en bénéficieront sur cette route qui fait de nombreuses victimes”, écrit Barlettaviva.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *