Cette fresque en quatre épisodes déconstruira, à l’aide d’une narration audacieuse, le récit officiel autour du colonialisme européen, de l’Amérique à l’Afrique.

Après I Am Not Your Negro (2016), brillante réflexion sur les rouages du racisme aux États-Unis portée par les textes de l’auteur afro-américain James Baldwin, le réalisateur, scénariste et ex-homme politique haïtien Raoul Peck reviendra prochainement avec une série documentaire, dont la charge politique risque d’être à l’image de son œuvre militante. Soutenue par Arte, cette fresque en quatre volets intitulée Exterminez toutes ces brutes mêlera images d’archives et séquences scénarisées incarnées par l’acteur Josh Hartnett (Pearl Harbor, 2001).

Une narration qu’on image déjà très personnelle et qui nous plongera dans l’histoire du suprémacisme blanc, en retraçant la chaîne des grands massacres du XIXe siècle qui ont conduit aux génocides du XXe (y seront traités l’esclavage, le massacre des Indiens d’Amérique, mais aussi la Shoah).https://www.youtube.com/embed/rNUYdgIyaPM?start=13&feature=oembed

Raoul Peck éclaire la cause afro-américaine

“En quatre épisodes, et en s’appuyant sur les livres de Sven Lindqvist, Roxanne Dunbar-Ortiz et Michel-Rolph Trouillot, le cinéaste déconstruit la fabrication et les silences de l’histoire, cette Histoire dont l’Occident a constamment tordu les réalités. Il met à jour, sans compromis, l’idéologie du suprémacisme blanc et du racisme, obligeant le spectateur à repenser sa propre histoire intime et officielle” , précise le communiqué officiel d’Arte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *