Pour raconter la vie de Georges Guingouin, voici une fiction de Christine Spianti, réalisée par Baptiste Guiton. Pour la commenter, Stéphanie Duncan s’entretient avec l’historien Fabrice Grenard.

https://www.franceinter.fr/emissions/autant-en-emporte-l-histoire/autant-en-emporte-l-histoire-du-dimanche-03-octobre-2021

Le personnage est fascinant et impose le respect : héros de la Résistance, surnommé par ses hommes « Lo Gran » ou « le préfet du maquis », c’est Georges Guingouin qui en 1943 a créé le principal maquis du département de Haute-Vienne, dans le Limousin. Cet instituteur de village, membre du Parti communiste, s’est transformé sous l’Occupation en véritable chef de guerre, multipliant avec ses camarades les coups les plus audacieux, au point de devenir la bête noire de la police de Vichy et des divisions allemandes. 

A la fin de la Seconde guerre mondiale, c’est donc tout naturellement que le héros de la Libération de Limoges en deviendra le maire, et qu’il sera un des rares résistants communistes élevé au grade de compagnon de la Libération par de Gaulle. Mais à côté de cette légende dorée, Georges Guingouin a aussi sa légende noire, celle d’un combattant franc-tireur et sanguinaire, qui lui vaudra après-guerre la vengeance de ses vieux ennemis de Vichy, et l’abandon par ses amis du Parti communiste français.

(ARCHIVES) photo prise en 1953 du maire de Limoges, ancien résistant, Georges Guingouin. Georges Guingouin, compagnon de la Libération et libérateur de Limoges, est décédé le 27 octobre 2005 à l’hôpital de Troyes à l’âge de 92 ans. AFP PHOTO

Notre invité est Fabrice Grenard, historien, spécialiste de la Seconde guerre mondiale en France, directeur historique de la Fondation de la Résistance. Auteur des livres : « Une légende du maquis : Georges Guingouin, du mythe à l’histoire » (chez Tallandier collection Texto 2020, 1ère édition aux éditions Vendémiaire 2014) ; « Tulle enquête sur un massacre, 9 juin 1944 (Tallandier 2014) ; « Le choix de la Résistance. Histoire d’hommes et de femmes 1940-1944 (PUF, 2021

Fiction : “Georges Guingouin, instituteur et premier maquisard de France” de Christine Spianti

Avec :

-Georges Guingouin: Aymeric Lecerf

-Raymond: Grégoire Isvarine

-Anna Coissac : Kenza Laala

-Joaquin Muro dit “Quino”: Oscar Copp

-Major Staunton, SOE : Aurélien Osinski

-Louis Coissac : Quentin Barbosa

-Pierre : Théo Comby-Lemaître

Bruitages : Bertrand Amiel

Prise de son, montage et mixage : Bastien Varigault, Etienne Colin

Assistante à la réalisation : Alexandra Garcia-Vilà

Réalisation : Baptiste Guiton

CD : “Reach out” par Sufjan Stevens et Angelo de Augustine.

L’équipe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *