Lors d’une conférence de presse, cette semaine à Bordeaux, les responsables d’une dizaine d’associations girondines ont présenté un appel à un contre-sommet en réaction à l’invitation lancée par le président de la république à 54 chefs d’états et de gouvernements africains, un sommet qui doit se dérouler à Bordeaux en mai 2020. Nous publions ici le texte de l’appel, l’enregistrement audio de la conférence de presse et la première initiative prévue pour janvier.

Appel Contre-Sommet

Le Président Macron convoque un sommet Afrique France à Bordeaux en juin prochain.

Pour un contre-sommet, pour que les peuples d’Europe et d’Afrique mettent fin à la Françafrique.

            A l’occasion du 60ème anniversaire des Indépendances africaines, c’est à Bordeaux que la France invite 54 chefs d’État et de gouvernement venus du continent africain à un nouveau sommet du 4 au 6 juin prochain.

            Affichage écologique oblige, c’est sur le thème des « villes durables » que devraient être proposés de nouveaux partenariats.

            Une rencontre qui n’est pas sans rappeler les expositions et foires coloniales que Bordeaux a connues. C’est au Parc des expositions que 500 entreprises  françaises et africaines, ainsi que 1500 acteurs de « la ville durable » sont invités, et 2000 journalistes attendus. Mais on nous proposera aussi du football et de la musique.

            Et bien non, nous ne nous laisserons pas séduire par cette version du néocolonialisme repeinte en vert.

            Les indépendances ont 60 ans, mais la domination néocoloniale continue. Sur le continent africain, la France continue d’exercer une domination monétaire, économique, diplomatique et culturelle, poursuit des interventions militaires, tout en maintenant des régimes qui bafouent les droits humains et interdisent l’émancipation des peuples. 

            L’Europe pousse à la libre circulation des capitaux, mais fait de son territoire une forteresse et de la Méditerranée un cimetière.

            Nous, habitant∙e∙s de Bordeaux et de la Gironde, depuis dix ou une générations, proposons d’organiser du 2 au 6 juin une véritable rencontre des peuples avec débats, conférences, meeting et manifestation unitaire. En France comme en Afrique, il y a des femmes et des hommes de toutes générations qui sont debout pour construire une réponse écologique, sociale et démocratique aux défis de l’heure.

            Ensemble nous proposerons tout au long du premier semestre de 2020 des temps d’explication et de débat,  une véritable éducation populaire pour s’approprier collectivement les enjeux des relations entre la France et les pays d’Afrique et les moyens de les combattre. Ensemble nous exprimerons  la solidarité de lutte entre les peuples de France et d’Afrique pour en finir avec les rapports de domination d’exploitation et d’oppression.

            Dès aujourd’hui nous proposons à toutes les associations, syndicats, organisations politiques et à chacune et chacun en tant que personne de rejoindre le Collectif pour un contre-sommet de la Françafrique.

Premiers signataires

Assocition CAURI

Familles Africaines de Mérignac

Association PourquoiPas 33

Association Panafricaine d’Aquitaine

Mouvement Burkinabé des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP)

Union Juive Française pour la Paix (UJFP)

ATTAC 33

Darwin Climax Coalitions

Mémoires & Partages

Survie Gironde

  • Ci dessous l’enregistrement brut de la conférence de presse https://drive.google.com/file/d/1zswK3XD5rDZrIwxA1wl07UI6DRWNi8J3/view?usp=drive_web

Première initiative

Systéme K, cinéma pour le lancement du contre-sommet FrançAfrique 2020

Système K

Système K projection débat Mercredi 15 JANVIER à 20h30, à l’Utopia pour le lancement du CONTRE-SOMMET FRANÇAFRIQUE 2020. ici Film documentaire de Renaud BARRET France / République Démocratique du Congo 2019 1h34 VOSTF En 2010, on découvrait avec enthousiasme, grâce à un épatant documentaire de Renaud Barret et Florent de La Tullaye, le staff Benda Bilili, une bande de joyeux paralytiques de Kinshasa, musiciens des rues, armés d’instruments home made à partir de trois bouts de ficelle et de trois morceaux de ferraille, qui dégageaient plus d’énergie qu’un Mick Jagger sous speed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *