Cinq siècles après leur conversion de force au catholicisme, des juifs portugais continuaient de pratiquer leur religion dans la plus grande clandestinité. En 1988, Frédéric Brenner et Stan Neumann sont parvenus à retrouver une poignée de marranes dans le petit village de Belmonte, dans le nord du pays. Qui ont accepté de se laisser filmer. En partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur.

https://cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fplayer.vimeo.com%2Fvideo%2F664848436%3Fh%3D8969c9fd31%26app_id%3D122963&dntp=1&display_name=Vimeo&url=https%3A%2F%2Fvimeo.com%2F664848436&key=fbab48d0309b4a55bd8c1874098bbfc1&type=text%2Fhtml&schema=vimeo Vimeo

Tënk & Mediapart

15 janvier 2022 à 11h50

En 1497, cinq ans après l’expulsion des juifs d’Espagne, les 200 000 juifs résidant au Portugal furent convertis de force au catholicisme. Mais, tout en allant à l’église, en acceptant le baptême et la communion, certains ont perpétué leurs rituels derrière des portes et volets clos, sans synagogue, sans rabbin, sans texte écrit, et se sont transmis oralement, de génération en génération, le secret de leur dieu caché ; et leurs prières dites en portugais, à l’exception du nom de Dieu : Adonaï.

Le photographe passionné d’ethnologie et du peuple juif Frédéric Brenner et le réalisateur Stan Neumann sont parvenus au milieu des années 1980 à convaincre la centaine de marranes du village de Belmonte de raconter ce judaïsme clandestin : les lampes à huile qu’on allume le vendredi soir à l’abri des regards, le pain azyme qu’on fabrique pour la pâque juive en étant sans cesse sur le qui-vive…

Ils parviennent alors à filmer des moments qui semblent sortir de la nuit des temps. Et en visionnant ce film trente ans après, c’est aussi face à un monde en train de disparaître que l’on se retrouve : celui de ces villages quasiment coupés de tout qui verront le monde arriver à eux. Avec ses synagogues et les prières en hébreu.

  • Ce film est disponible pendant un mois sur Mediapart.

***

Fiche Technique : Les Derniers Marranes. France. 1990. 64 min // Auteurs & réalisateurs : Frédéric Brenner et Stan Neumann // Image : Ned Burgess, Richard Copans et Roberto Venturi // Son : Jean Umansky // Montage : Stan Neumann et Daniela Abadi // Production & diffusion : Les Films d’ici, Canaan production et Mémoire et Histoire

À voir en ce moment sur Tënk :

Deux autres films de Stan Neumann

  • La langue ne ment pas. Entre 1933 et 1945, le professeur Victor Klemperer tient un journal secret dans lequel il raconte la vie quotidienne d’un juif allemand sous le Troisième Reich. Le sujet en est la langue nazie, cette nouvelle langue que tout le monde parle.
  • Une maison à Prague. Le film de Stan Neumann énonçant le plus frontalement son rapport à l’Histoire, qu’il explore avec un alliage de passion et de gravité. Et où le microcosme de la maison devient la cosmogonie d’un siècle à vif.
  • L’Odyssée d’Omar, de Mamounata Nikiema. À Ouagadougou, Yves-Omar est un ancien instituteur reconverti en entrepreneur accompli qui voyage toujours plus loin pour développer son entreprise. Une autre façon d’appréhender les liens entre l’Europe et l’Afrique.

Tënk est un site de vidéos sur abonnement (6 euros par mois, 60 euros par an) lancé à l’été 2016 et qui propose sept nouveaux documentaires par semaine, organisés par plages thématiques. Plus de détails avec l’interview d’un de ses initiateurs, Jean-Marie Barbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *