Une tendre pensée à toutes les femmes en Algérie

Un magnifique texte de Taous Ait Mesghat

“Puisque dévoiler mes jambes cause des tremblements de terre

et mes cheveux cyclones et vents froids.

Puisque un bout de ma gorge fait monter la mer

et des terrains glissent au son de ma voix.

Puisque mon sein qui allaite provoque famine et misère

et que mes bras nus réchauffent le climat.

Puisque mon sourire déstabilise l’univers

 et réveille tous les instincts bas.

Puisque je suis derrière toutes les catastrophes naturelles, alors crains-moi.

Car force divine je suis et le misérable mortel c’est toi”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *