Le 1er avril dernier, le corps du journaliste ukrainien Maks Levin était retrouvé mort dans une forêt au nord de Kiev. Il était habillé en civil et n’était pas armé.


Alors qu’aucune investigation n’avait encore été conduite pour lever les zones d’ombre autour de cette tragédie, nous avons décidé de nous rendre sur place afin de mener notre propre enquête sur les circonstances très suspectes de sa mort. Notre équipe était notamment composée du photographe de guerre Patrick Chauvel, qui avait travaillé avec Maks Levin et qui le connaissait bien. 

Corps brûlé de son accompagnateur, impacts de balles sur sa voiture, traces d’une exécution sommaire… les constatations effectuées sur place, les témoignages recueillis et les preuves matérielles récupérées sur la scène de crime nous ont permis de révéler que Maks Levin a été exécuté de sang-froid par les forces russes, probablement après un violent interrogatoire.  

Notre rapport d’enquête est glaçant. Il jette une lumière crue sur les circonstances de la mort de Maks Levin et traduit la barbarie et l’acharnement dont les journalistes sont victimes depuis le début de ce conflit.

Cette enquête sera décisive pour poursuivre les auteurs de ce crime abject. Nous n’aurions pu la mener sans votre précieux soutien. Vos dons servent la justice, la protection et la liberté des journalistes. Merci d’être à nos côtés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *