SPÉCIAL IMMIGRATION PORTUGAISE

« Plus ils deviennent français, plus ils restent européens »

Agé de 59 ans, Manuel Dias est un humaniste européen de France et du Portugal, son pays natal. Directeur régional du FASILD, il décode pour les lecteurs d’Ancrage les nombreuses facettes de l’immigration portugaise, en Aquitaine et en Europe

La conscience plutôt que la carrière

Consul du Portugal à Bordeaux pendant la deuxième guerre mondiale, Aristides de Suza Mendes a sauvé des milliers d’exilés. Destitué par Salazar, Il est mort dans l’indifférence générale. Quarante ans après, un comité national français que préside Manuel Dias réhabilite la mémoire du diplomate

Matilde avec et sans H

Matilde a vu le jour à Villeneuve il y a trois ans et demi au foyer de Nathalie et José Romano. Un couple de trentenaires à la double nationalité, qui veille à entretenir les liens avec le pays natal de leurs familles respectives. Le Portugal.

Il importe le Duro

Né au sud du fleuve Duro il y a quarante-cinq ans, Francis Pinto a jeté l’ancre sur la rive gauche du Lot en 1986. Aux confins de la commune de Montayral, avenue de Fumel et à quelques foulées du pont qui enjambe le cours d’eau vers le chef-lieu du canton, il importe depuis sept ans les produits de sa terre natale

Le clandestin de Santa Comba da Vilariça

Arthur Lagès a vu le jour à Santa Comba de Vilariça dans une famille de sculpteurs de granit. En octobre 1962, il franchit clandestinement la frontière franco-espagnole, dissimulé dans une charrette à boeufs chargée de maïs

Itinéraire d’un enfant abandonné

Alexandre José n’en finit pas de tenter de réconcilier en lui ses deux pays : le Portugal et la France. Et de combler ainsi un abîme de souffrance né d’un double abandon.

Marie-Jo et Danis ont élu le Fumélois

A la patrie des racines familiales, elle et il ont choisi le pays d’accueil de la prime enfance et de l’adolescence. A l’inverse de leurs parents qui y ont fait étape avant de rentrer Tras-Os-Montes, ils y ont jeté l’ancre (( après une brève expérience de retour aux sources), dans le pays du Haut-Agenais

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.