REPORTAGE

Les bébés de la jungle

Grâce à sa famille agenaise, nous avons pu entrer en contact avec une sage-femme installée aujourd’hui dans le Pas-de- Calais et bénévole auprès des migrants et notamment des femmes enceintes. Elle nous a ouvert les portes de la Jungle de Grande-Synthe et du camp de Vietnamiens d’Angres, un autre «Cafi» méconnu

Deux artistes de Damas accueillis à Bordeaux

Auteur dramatique, Amre Sawah vit à Bordeaux où il a retrouvé son compatriote syrien de Damas, le comédien et metteur en scène Abdulrahman Khallouf. Les deux réfugiés ont été accueillis à l’ OARA (Office Artistique de la Région Aquitaine).

ABDULRAHMAN KALLOUF, LE DISCOURS DEL’EXIL

« Bientôt, il n y aura plus de Syriens en Syrie»

« En 2011, j’ai découvert Bordeaux où j’ai eu envie de m’installer, une ville agréable, ouverte qui donne envie. »

INTERVIEW KARFA DIALLO

« Libérer les énergies»

Karfa Sira Diallo est l’efficace poil à gratter de la reconnaissance du fait négrier à Bordeaux. Né au Sénégal, étudiant en droit, c’est à Sciences Po Bordeaux q ’il est venu finir sa formation et s’installer à demeure.

Les expéditions négrières de Bordeaux

La traite négrière à Bordeaux serait à l’origine de la déportation de plus de 130 000 esclaves noirs vers les possessions françaises.

10 MAI JOURNÉE NATIONALE

Jacques Chirac, en 2006, décréta ce 10 mai journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition. Cette date fait référence à ce jour de 2001 où les sénateurs français votèrent la loi Taubira qui faisait de la traite des noirs un crime contre l’humanité.

L’INSTITUT DES AFRIQUES

Renouveler le regard et fédérer les énergies

L’idée avait surgi de la campagne, malheureuse, des municipales de 2008 dans l’équipe d’Alain Rousset. Sous l’impulsion politique de la Région Aquitaine, il fallut attendre 2014 pour que l’Institut des Afriques trouve une forme concrète, une association loi 1901 regroupant 8 acteurs du monde associatif, de la recherche universitaire, de la formation, de la culture, de la migration et de la coopération

CASSENEUIL

Déportation des juifs mémorial, acte 2

Le mémorial du camp de Casseneuil, élevé à la mémoire des Juifs détenus au camp de Casseneuil en 1942 (Lot-et-Garonne) et déportés à Auschwitz, sera inauguré le dimanche 4 septembre 2016. Ce mémorial composé de sept plaques sera gravé des noms des 473 déportés raflés en Lot-et-Garonne et Gironde par policiers et gendarmes du régime de Vichy.

Un rabbin de Lot-et-Garonne pendant la seconde guerre mondiale.

Le personnage que nous nous proposons d’évoquer aujourd’hui n’est ni né en Lot- et-Garonne ni mort dans ce département, mais il y passa trois années marquantes de sa longue vie. Et il est difficile d’aborder l’histoire de l’Agenais pendant la Seconde Guerre mondiale sans nommer cet homme, le rabbin Fuks.

IMMIGRATION BRETONNE

Du «Fest Noz» au bal «Oc»

Les années 20 et les années 50 sont les deux périodes marquantes de l’immigration bretonne dans le Sud- Ouest. Quatre départements sont concernés par ce fl ux massif. La Dordogne est le premier département d’accueil des Bretons qui s’installent aussi en Lot-et-Garonne, Tarn- et-Garonne et Gers. Quelques implantations bretonnes sont enregistrés aussi dans la région toulousaine.

ESPAGNE / VALLE DE LOS CAÍDOS

Un problème «gros comme une montagne»

Il y a juste un peu plus de 40 ans, le 20 novembre 1975, s’éteignait Francisco Franco, généralissime et « Caudillo d’Espagne par la grâce de Dieu ». Depuis cette date, l’ancien dictateur est enterré dan la basilique souterraine du Valle de los Caïdos aux côtés de José Antonio Primo de Rivera, fondateur de la phalange, le parti fasciste sur lequel s’appuya en partie Franco dan sa conquête du pouvoir.

La loi sur la Mémoire Historique

En décembre 2007, le gouvernement socialiste mené par José Luis Rodriguez Zapatero faisait voter par le Parlement espagnol la « Loi sur la Mémoire Historique » dont l’objectif principal était de réhabiliter la mémoire des victimes du franquisme.

Madrid veut rebaptiser certaines de ses rues

L’ arrivée à la tête de la ville de Madrid d’une coalition menée par le parti Podemos vient de relancer le débat autour de la Loi sur la Mémoire Historique. En effet la nouvelle municipalité veut rebaptiser les rues dont les noms évoquent des personnages qui se sont illustrés aux côtés du général Ftanco pendant la Guerre Civile et durant les 39 années de dictature qui suivirent.

ALLEMAGNE/POLOGNE

Adolphe Cieslarczyk à coeur ouvert

Artiste en renom, et centenaire alerte, Adolphe Cieslarczyka vu le jour à Dusseldorf en Allemagne dans une famille germano-polonaise en 1916. Un artiste attachant qui porte allègrement son siècle d’existence. Pendant 40 ans, Adolphe Cieslarczyka travaillé comme contre-maitre à l’usine de Fumel. Ses oeuvres sont exposées au musée de Gajac du 20 novembre 2015 au 31 janvier 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *