Et sinon, qui a brûlé la Kabylie ?Un impitoyable tapage médiatique est mené depuis quelques jours par le régime pour détourner l’attention de l’opinion publique sur les vrais auteurs des incendies qui ont ravagé la Kabylie.L’Algérie veut savoir. Elle veut la vérité. Toute la vérité. Elle veut savoir sans plus attendre quelle est cette main assassine qui a allumé plus de 70 incendies en quelques instants dans plusieurs régions de Kabylie. Pourquoi les autorités ont tardé à réagir laissant les villageois seuls pour affronter les incendies ?Selon un bilan provisoire rendu public par la cellule de crise de la wilaya de Tizi-Ouzou, les incendies ont provoqué la mort de 160 victimes dont 34 militaires. 794 bâtisses dont 750 habitations et 45 établissements scolaires ont été incendiés. 832 exploitations agricoles sont parties en fumée.Des centaines d’éleveurs ont perdu leurs exploitations avec tout ce qu’ils ont comme vaches, moutons, chèvres, ruches…Des familles entières ont été décimées. Un village à lui seul (Ikhlidjen à Larbaa Nat Irathen) a enterré 19 victimes. Le traumatisme laissé par cette hécatombe est terrible.Nous ignorons pour l’heure le nombre de personnes brûlées qui sont entre la vie et la mort, ceux qui luttent pour reprendre vie, ni le le nombre de disparus dans l’enfer des flammes. Il faudra sans nul doute établir, si tant est qu’il y ait une volonté politique, le sinistre bilan des dizaines de milliers d’hectares de forêts, pâturages, oliveraies, que des individus toujours inconnus ont décimés. Il ne sert à rien d’allumer des contre-feux médiatiques pour endormir la vigilance. L’opinion publique algérienne et la Kabylie en premier veulent comprendre comment des dizaines d’incendies soigneusement étudiés ont été déclenchés ? Par qui ? Ce sont les vraies questions auxquelles doivent trouver des réponses ceux qui tiennent le pouvoir. Tout le reste n’est qu’enfumage et tromperie de mauvais goût.

✍🏻 Yacine-K / Le Matin d’Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *